Sciences et ingénierie des matériaux, interfaces et nanostructures (MAIN)

EDT-MAIN.pdf

Site web

http://www.main.frs-fnrs.be

Comité scientifique

Porte-parole : Rony Snyders (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
Bureau :

 

Actuellement, le bureau est constitué des personnes suivantes :

Institutions et partenaires
Equipes de recherche

Académie universitaire « Louvain »

Université de Namur (UNamur)

Université catholique de Louvain (UCL)

Académie universitaire « Wallonie-Bruxelles »

Université de Mons (UMONS)

Université libre de Bruxelles (ULB)

Académie universitaire « Wallonie-Europe »

Faculté des Sciences Agronomiques de Gembloux (FSAGx)

Université de Liège (ULg)

Objectifs scientifiques

Parmi les phénomènes étudiés par les équipes de MAIN, on peut citer les changements de phase, les phénomènes de transport électrique et thermique, les instabilités thermodynamiques, les phénomènes non-linéaires, les processus d’adsorption, de conversion et d’émission de lumière, les phénomènes de surface et d’interface tels que la catalyse, la ségrégation, le mouillage, la corrosion, la passivation, l’électrocatalyse, l’adhérence, l’adsorption et la désorption, la nucléation et la croissance, l’auto-assemblage, la nano-structuration des surfaces, les systèmes micro- et nano-électromécaniques (MEMS & NEMS).  On citera également les interactions particule-solide, les particules pouvant être des photons, des positrons, des électrons, des neutrons, des ions, des molécules ou des nanoparticules. On citera enfin la fonctionnalisation de biomatériaux par des éléments cellulaires (cellules souches) ou moléculaire (facteurs de croissance, peptides bioactifs, composés pharmaceutiques, …), l’évaluation in vitro par tests toxicologiques, de colonisation cellulaires et modulation des fonctions cellulaires.Parmi les propriétés étudiées, on peut citer les propriétés structurales, optiques, magnétiques, supraconductrices, électroniques, électriques, mécaniques, tribologiques, la biocompatibilité.

Ces phénomènes et propriétés sont exploités par les équipes participantes pour le traitement et le revêtement de surfaces, le développement de procédés de synthèse et d’élaboration à toutes les échelles, à la conception de prototypes, de dispositifs électroniques, de piles à combustible, de senseurs et de capteurs…

Parmi les activités des équipes de MAIN concernant le comportement en service des systèmes, on peut citer le vieillissement et la durabilité, le comportement tribologique, le fluage, le dommage d’irradiation, le comportement thermo-mécanique, le recyclage, le stockage, l’écologie industrielle, l’évaluation du risque.

Matériaux

Les équipes de MAIN abordent les matériaux et les dispositifs structurés à toutes les échelles.

Parmi ceux-ci, on citera les métaux, leurs alliages et les solutions solides, les dispersions, les oxydes et les céramiques, les semi-conducteurs organiques et inorganiques, les matériaux composites, les polymères, les matériaux moléculaires, les protéines et la matière molle en général, les matériaux hybrides, le carbone sous toutes ses formes et ses dérivés, les mousses, les membranes et les bio-matériaux.

Il s’agit aussi de matériaux irradiés, de nanoparticules et de nanopoudres, de nanoparticules assemblées, de nanofils, de films minces et de multi-couches, de matériaux et de surfaces fonctionnalisés et/ou micro- ou nanostructurés.

Il convient également de citer les matériaux du patrimoine.

Ecole doctorale de rattachement  

L'école en gras étant la principale...

Visart de Bocarmé T., Ustarroz C.