Votre navigateur ne supporte pas le javascript FAQ
DONS | |

FAQ

1. Rôles

Commission des Ecoles doctorales

  • Assister le F.R.S.-FNRS dans la promotion et le financement des écoles doctorales,
  • Effectuer un suivi régulier du fonctionnement des EDs et EDTs, notamment en analysant les rapports annuels transmis par les Conseils et Comités scientifiques des EDs/EDTs,
  • Le cas échéant, émettre des recommandations ou suggestions aux Conseils et Comités scientifiques des EDs/EDTs.

Conseil scientifique d’une Ecole doctorale

  • Accueillir, coordonner et promouvoir les EDTs qui se rattachent à l’ED,
  • S’assurer de la disponibilité de formations doctorales de qualité pour les doctorants du domaine, voire de les organiser elle-même le cas échéant,
  • Rendre un avis scientifique sur les activités de son/ses EDT(s) rattachée(s) et veiller à une certaine coordination des actions entre ses EDTs,
  • Stimuler la création de nouvelles EDTs (ou proposer des adaptations du contour d’EDTs existantes) et, le cas échéant, rendre un avis à la CS EDs à propos des projets de création des EDTs,
  • Encourager, au sein d’une même EDT, le regroupement d’équipes travaillant sur des thèmes proches.

Comité scientifique d’une Ecole doctorale thématique

  • Mettre en place des formations doctorales pour les doctorants spécialisés dans la thématique de l’EDT afin de faciliter le parcours doctoral des doctorants en leur donnant accès aux outils/formations dont ils ont besoin,
  • Veiller à faire circuler l’information concernant les formations mises en place auprès de son public cible*,
  • Demander un feedback régulier aux participants de manière à adapter son offre de formation doctorale si nécessaire.

* Comment déterminer le public cible d’une ED/EDT ?

Le public cible est constitué de tous les doctorants du domaine, ainsi que de leurs promoteurs (qui sont des acteurs importants dans le cadre du parcours doctoral de leurs doctorants).

Il n’existe actuellement pas de centralisation des inscriptions par domaine au doctorat au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Par ailleurs, l’inscription à une EDT n’est pas obligatoire ce qui rend l’identification du public cible complexe.

Afin de diffuser néanmoins les informations relatives aux activités organisées à ce public cible difficilement identifiable, plusieurs stratégies peuvent être mobilisées :

  • (i) inscription via un site web ;
  • (ii) recensement annuel, via les membres du comité scientifique, des doctorants inscrits dans les thématiques d’intérêt.

 

2. Activités/évènements

Information pour les représentants des EDs/EDTs

Quels types d’activité peuvent être mis en place par une ED/EDT ?

Toute activité susceptible d’être intéressante et utile pour les doctorants du domaine peut être organisée par une ED/EDT. Elle peut être thématique ou transversale. Idéalement, elle doit être organisée conjointement entre plusieurs institutions mais l’essentiel est que l’activité soit accessible à tous les doctorants du domaine et que la publicité de l’activité soit étendue à l’ensemble du public cible et pas seulement aux doctorants de(s) l’institution(s) qui organise(nt).

Une ED/EDT est-elle obligée d’organiser des activités ?

De nombreuses instances sont actives au niveau de la formation doctorale. Outre les EDs et EDTs, les universités proposent un large éventail de formations (notamment transversales) ; les centres de recherche offrent des cours spécialisés tandis que des formations dispensées dans le cadre d’écoles internationales d’été/d’hiver sont également largement disponibles dans certains domaines.

La mission prioritaire des EDs est de s’assurer que des formations de haut niveau soient disponibles pour les doctorants du domaine que celles-ci soient proposées par elles-mêmes, par les EDTs qui lui sont rattachées ou par d’autres acteurs. Si des formations en suffisance et de qualité adéquate existent, une ED pourrait ne pas considérer utile d’ajouter des activités. Cependant, sa mission serait alors de s’assurer de la diffusion de l’offre d’activités de formation doctorale dans son domaine et également d’assurer une certaine coordination et concertation entre ses éventuelles EDTs. Par contre, si des manquements sont constatés au niveau de l’offre de formation, la mission de l’ED consiste à essayer d’y palier.

Une ED/EDT peut-elle imposer des activités aux doctorants du domaine ?

L’imposition des activités spécifiques de formation doctorale aux doctorants est une compétence des instances locales de gestion du doctorat. Il est néanmoins loisible aux Conseils et Comités scientifiques des EDs/EDTs de travailler de concert avec l’ensemble des instances locales concernées et de mettre en place des formations obligatoires.

Les EDs/EDTs ayant pour but de faciliter le parcours doctoral et non le rendre plus contraignant, la Commission des Ecoles doctorales est, a priori, plutôt favorable à la mise en place d’une offre de formation facultative mais attractive d’activités doctorales parmi lesquelles chaque doctorant peut choisir, en fonction de son profil et de ses besoins et en concertation avec son promoteur.

Comment les crédits sont-ils accordés aux activités ?

Les Conseils et Comités scientifiques peuvent suggérer des nombres de crédits adéquats pour les activités qu’ils organisent mais la décision finale concernant les crédits acquis lors de la participation d’un doctorant revient aux instances locales.

Il est loisible aux Conseils et Comités scientifiques de se coordonner avec les instances locales de gestion des doctorats afin de mettre en place un système homogène d’octroi des crédits pour les activités qu’ils organisent.

Information pour les promoteurs et doctorants

Comment soumettre des suggestions ou propositions de formation doctorale aux Conseils et Comités scientifiques des EDs/EDTs ?

  • Les promoteurs peuvent prendre contact avec les membres des Conseils et Comités scientifiques de leur propre institution afin d’émettre des suggestions ou propositions de formation doctorale. Ces membres relayeront ensuite l’information auprès de leur Conseil et/ou de leur Comité scientifique.
  • Certains Comités scientifiques sont composés de représentants des doctorants qui peuvent servir de relais et d’interlocuteurs privilégiés pour tout doctorant du domaine.
  • La soumission de suggestion ou propositions peut également se faire via la demande d’un feedback aux participants des activités organisées par les EDs/EDTs. Cela permet, le cas échéant d’adapter les activités en fonction des besoins des doctorants.

Est-il obligatoire de suivre des activités de formation doctorale organisées par des EDs/EDTs de manière à acquérir le certificat de formation doctorale ?

Certaines instances locales de gestion du doctorat (dont les noms diffèrent d'une institution à l'autre) imposent la participation à certaines activités organisées par une ED/EDT. Dans d'autres cas, le doctorant (conseillé par son promoteur) dispose d’une grande liberté pour la constitution de son programme de formation doctorale. Souvent, les programmes de formation doctorale contiennent des activités de formation doctorale mises en place par les EDs/EDTs mais également des activités organisées par d’autres structures telles que les centres de recherche ou des institutions étrangères (écoles d ‘été ou d’hiver). Afin de mener sa formation doctorale de façon sereine et efficace, il est important de s’informer à propos des éventuelles contraintes locales concernant le contenu de la formation doctorale en vue de l’octroi du certificat et de s’informer également de l’offre de formation disponible aux différents niveaux (ED/EDT, université, centres de recherche…).

Faut-il être « inscrit » à une ED/EDT pour participer aux formations ?

Certaines EDs/EDTs ont mis en place des systèmes d’inscription afin de faciliter la diffusion des informations concernant les activités mises en place. Il est utile de s’informer auprès des EDs/EDTs de leur pratiques respectives.  

Les activités sont a priori ouvertes à tous les doctorants qui souhaiteraient y participer, sans qu’une affiliation préalable à l’ED/EDT correspondante ne soit requise.

 

3. Budget

Comment est réparti le crédit de fonctionnement entre les EDs et entre les EDTs ?

Le financement attribué par le F.R.S.-FNRS aux EDs est partagé entre les EDs au prorata du nombre de docteurs recensés dans le domaine sur les cinq dernières années, conformément aux statistiques du CRef.

Chaque Conseil scientifique d’une ED définit ensuite une clé de répartition de son budget entre elle-même et, le cas échéant, les EDTs qui lui sont rattachées à titre principal. Dans plusieurs cas, ce partage se fait à part égale ; dans d’autres, d’autres critères peuvent être exploités. Les comités scientifiques des EDTs doivent pouvoir obtenir des informations sur la règle de répartition exploitée.

À quelles fins le budget peut-il être utilisé ?

L’utilisation du budget alloué par le F.R.S.-FNRS doit viser la formation des doctorants et/ou l’organisation d’activités liées à la formation doctorale.

Le budget peut également être consacré à la mobilité des doctorants dans le cadre de leurs activités de formation doctorale. Il pourra également servir à accorder un prix récompensant un doctorant pour sa présentation (orale/poster) dans le cadre d’une activité de formation doctorale.