Votre navigateur ne supporte pas le javascript Fonds de la Recherche Scientifique - FNRS - Soutenez le FNRS
DONS | | fnrs.tv | fnrs.news | SPI |

Merci de verser vos dons sur le compte du F.R.S.-FNRS
La recherche a besoin de vous pour continuer à avancer
IBAN : BE55 0016 0000 0044 — BIC : GEBABEBB



 

Aidez les chercheurs dans leur lutte contre le coronavirus

Image

Préparons notre avenir, préservons notre futur !  #COVID-19 #coronavirus #épidémie
Dans la crise sanitaire actuelle, les chercheurs sont sur le pont. Ils travaillent dans l’urgence, avec acharnement. On les voit régulièrement dans les médias : ils expliquent, analysent, conseillent... Et ils rassemblent leurs efforts pour comprendre le COVID-19 et trouver des traitements.

Mais la recherche fondamentale voit loin  et doit préparer nos sociétés à mieux anticiper les épidémies. Enjeux médicaux, mais aussi économiques, politiques, psychologiques, ... : les scientifiques construisent le monde de demain. Ils ont aussi besoin de votre aide.

Mobilisez-vous avec le FNRS.
Faites un don

 

Merci de verser vos dons sur le compte du FNRS
La recherche a besoin de vous pour continuer à avancer
IBAN : BE22 0013 6399 9347— BIC : GEBABEBB
Communication: CORONAVIRUS
Don en ligne

De plus en plus d'industries pharmaceutiques annoncent la mise en place de tests en vue de développer des traitements. Une vraie promesse ?

Nicolas Dauby, Spécialiste Posdoctorant FNRS et infectiologue à l'ULB - Université libre de Bruxelles prend l'exemple de Johnson & Johnson qui a annoncé que la phase de test sur des humains de son vaccin expérimental, Ad26 SARS-CoV-2, débuterait d’ici septembre.
 
"Il faudra attendre encore deux ou trois mois pour s’assurer qu’effectivement il y a des anticorps, que ces anticorps vont bien neutraliser le virus et que les sujets qui ont reçu le vaccin ne vont pas être malades, qu’il n’y aura pas de toxicité, etc."
 
Si cette première phase de tests s'avère concluante, il faudra encore au moins 12 à 18 mois pour que les tests en phase 2 et 3 menés et que le vaccin puisse être inoculé.
 
Mais tout ne se passe pas toujours très bien, certains problèmes apparaissent et "c’est pour cette raison qu’il est très important d’essayer de lancer des projets de recherches. Ça va nous servir à développer des vaccins efficaces dans le futur."
 
 

Apprendre à anticiper les épidémies

"Il serait avisé de considérer l’épidémie de Covid-19 comme un test de résilience pour notre système économique et nos services de santé et d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Cessons de vivre dans le déni. Il y aura d’autres épidémies et certaines pourraient être bien plus dangereuses."

Eric Muraille, Maître de recherches FNRS à l'ULB - Université libre de Bruxelles, analyse la fragilité de nos sociétés face aux épidémies.

Plus d'infos sur TheConversation.com...

Soutenez la recherche au FNRS

"Le public ne comprend pas assez chez nous que la science pure est la condition indispensable de la science appliquée et que le sort des nations qui négligent la science et les savants est marqué pour la décadence." 
Albert Ier, le 1er octobre 1927.

Soutenez la recherche au FNRS

Le public ne comprend pas assez chez nous que la science pure est la condition indispensable de la science appliquée et que le sort des nations qui négligent la science et les savants est marqué pour la décadence." 
Albert Ier, le 1er octobre 1927.

La valeur d'un soutien privé dans l'ADN du F.R.S.-FNRS


Sans le mécénat privé, le FNRS n'aurait jamais vu le jour, et la recherche belge ne serait pas ce qu'elle est. C'est suite à l'impulsion du discours de Seraing du roi Albert Ier, le 1er octobre 1927, qu'est créé un comité de propagande qui éditera un "Appel au pays".  
La liste des souscripteurs mentione 1239 dons pour un montant de 110 millions de francs belges pour la création du fonds.
Aujourd'hui, 2,2% du PIB belge est investi dans la recherche sous forme de subventions publiques.
Ce n'est pas suffisant. La recherche a plus que jamais besoin de vos dons pour progresser.

« LE FINANCEMENT DE LA RECHERCHE NE DOIT PAS ÊTRE CONSIDÉRÉ COMME UNE DÉPENSE MAIS COMME UN INVESTISSEMENT »

Véronique Halloin, Secrétaire générale du FNRS.

Image

Soutenez la recherche au FNRS

"Le public ne comprend pas assez chez nous que la science pure est la condition indispensable de la science appliquée et que le sort des nations qui négligent la science et les savants est marqué pour la décadence." 
Albert Ier, le 1er octobre 1927.

Contact

Fonds de la Recherche Scientifique - FNRS

Rue d’Egmont 5

B - 1000 Bruxelles

Tél : +32 2 504 92 11

Fax : +32 2 504 92 92

BE55 0016 0000 0044

Contactez le FNRS