Votre navigateur ne supporte pas le javascript Applications, opportunités et challenge des organoïdes
DONS | |

L'actualité chercheurs

Applications, opportunités et challenge des organoïdes

➡ Une nouvelle étude de l'UCLouvain – Université catholique de Louvain, dont les 3 auteurs sont des chercheurs FNRS issus du Pôle de pharmacologie et thérapeutique, s'intéresse aux organoïdes, ces systèmes physiologiques tridimensionnels (3D) in vitro qui reproduisent les caractéristiques génétiques, histologiques et fonctionnelles des tissus d'origine in vivo avec plus de précision que les méthodes classiques de culture cellulaire.

🔹 Elena Richiardone, Boursière FRIA/FNRS
🔹 Valentin van den Bossche, Aspirant FNRS
🔹 Cyril Corbet, Chercheur qualifié FNRS

🔬 Les technologies des organoïdes représentent une avancée majeure dans la recherche biomédicale, car elles offrent des modèles de plus en plus sophistiqués pour étudier les mécanismes biologiques qui sous-tendent le développement et les maladies chez l'homme. Au cours de la dernière décennie, les organoïdes ont été dérivés de divers tissus sains et malades et utilisés pour un large éventail d'applications en recherche fondamentale et translationnelle, notamment la biologie des tissus (cancéreux), le développement, la régénération, la modélisation des maladies, la médecine de précision, l'édition de gènes, les biobanques et le dépistage des médicaments.

🔎 Dans cet article, les auteur rapportent les applications actuelles des modèles organoïdes pour étudier le métabolisme des cellules (souches) dans plusieurs contextes physiopathologiques tels que le cancer et les maladies métaboliques. Plus précisément, ils discutent de la pertinence et des limites de ces cultures 3D pour modéliser et étudier les (dys)fonctions métaboliques associées aux troubles hépatiques, rénaux ou pancréatiques, ainsi que le développement et la progression des tumeurs. Ils décrivent également l'utilisation des organoïdes pour comprendre l'interaction dynamique entre le régime alimentaire, le microbiote et l'épithélium intestinal. Enfin, cette revue explore les récentes améliorations méthodologiques de la culture d'organoïdes qui peuvent aider à mieux intégrer l'influence des conditions micro-environnementales dans l'étude des phénotypes métaboliques des cellules tumorales.

Plus d'infos...