Votre navigateur ne supporte pas le javascript "Non, la guerre n’est pas terminée, il faut résister à l’occupant allemand."
DONS | |

L'actualité chercheurs

"Non, la guerre n’est pas terminée, il faut résister à l’occupant allemand."

➡️ Tel est, en résumé, le message radio lancé aux Français par le Général de Gaulle depuis Londres. C’était le 18 juin 1940, sur les ondes de la BBC. "Parlons d'Histoire" (Podcast La Libre) revient sur "L'appel du 18 juin" et, entre autres choses, la personnalité de son auteur, le Général Charles de Gaulle.

🎙 Les invités de cet épisode sont Valérie Rosoux, Directrice de recherche FNRS à l’UCLouvain – Université catholique de Louvain et autrice du livre "La mémoire du Général de Gaulle" (Academia éditions, 1998), ainsi qu’Alain Colignon, historien aux Archives de l’État et spécialiste de la seconde guerre mondiale.

❓ Que retenir aujourd'hui du général de Gaulle ?

💬 "Ce qui me semble frappant dans sa personnalité, c'est une espèce de paradoxe entre un ancrage très pragmatique, une capacité de s'adapter aux situations même les plus surprenantes et une vision de la France, une vision de l'état, une vision de la société, qui le rendent capable de jouer des circonstances et d'en faire fi, selon la situation, pour maintenir son cap", explique la chercheuse.

"Au-delà de ça, il y a eu un culte de sa personnalité sur le plan mémoriel et non plus historiographique qui vire aussi à l'instrumentalisation. Il y a un culte qui s'est formé autour de lui parce que c'était quand même un retournement radical inespéré, je crois, pour la plupart des français. Mais il y a également une instrumentalisation politique qui aujourd'hui est complètement caricaturale, allant quasi de l'extrême gauche à l'extrême droite, il y a une espèce de récupération, ce qui me semble à la fois amusant, presque méprisant aussi à certains égards."

Plus d'infos sur LaLibre.be...