Votre navigateur ne supporte pas le javascript L'actualité FNRS
DONS | |

L'actualité FNRS

Nouvel épisode de Z-Science !

Le FNRS finance chaque année près de 2.000 chercheuses et chercheurs, à tous les stades de la carrière scientifique, et plus de 1.000 dossiers de recherche. C'est un budget d'environ 200 millions par an, majoritairement financé par des subventions publiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Région Wallonne et le Fédéral.

Grâce à du mécénat, le FNRS finance également ou collabore au financement de récompenses et de Prix, de Bourses ou de Projets de recherche.

Des explications en compagnie de Véronique Halloin, Secrétaire générale du FNRS.

Voir la vidéo...


L'appel Crédits et Projets 2022 est ouvert

L'appel Crédits & Projets qui concerne les instruments CDR, PDR, EQP, MIS et IISN est ouvert sur e-space ce 19/05/2022 et se clôturera le 07/07/2022. 

Les documents utiles à la préparation de votre proposition 2022 sont disponibles ci-dessous et une brève description de ces instruments est également disponible ici.

Règlements des instruments de l'appel Crédits et Projets


Guerre en Ukraine : création de Crédits de Solidarité Scientifique par le FNRS

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, le Conseil d’Administration du FNRS vient de décider la mise en place exceptionnelle de Crédits de Solidarité Scientifique (CSS).

Cette mesure concerne principalement[1] les chercheuses et chercheurs ressortissants ukrainiens et les membres de leur famille dont la résidence principale était en Ukraine avant le 24 février 2022.

Les promoteurs éligibles de ces CSS sont les promoteurs de projets PDR, EOS, PINT, MIS et MISU et tout mandataire permanent du FNRS en fonction (les uns et les autres en cours à la date du 01/06/2022). Ces CSS leur permettent de solliciter une enveloppe forfaitaire de 50.000 € dans le but de pouvoir accueillir les chercheurs concernés. Ce montant de 50.000 € doit servir prioritairement à des frais de personnel et accessoirement des frais de fonctionnement (maximum 5.000 €, si un solde subsiste après rémunération du chercheur).

Détails et procédure ici.

Par ailleurs, le C.A. du FNRS a également approuvé le principe de la mise en place d’autres mesures exceptionnelles de soutien au travers d’instruments existants : les modalités exactes de ces mesures font actuellement l’objet d’une procédure de validation interne. Ces modalités seront prochainement communiquées aux Administrations de la recherche des universités et institutions de recherche.

 

[1] Ainsi que les apatrides et ressortissants de pays tiers autres que l’Ukraine, qui ont bénéficié d’une protection internationale ou d’une protection nationale équivalente en Ukraine et les membres de leur famille dont la résidence principale était en Ukraine avant le 24 février 2022. Ces catégories sont celles de « Chercheurs bénéficiant d’une mesure de «protection temporaire » (formalisée par la directive européenne 2001/55/CE).

 


Félicitations à Lionel Clermont, lauréat FWB d'un des BiR&D Cross-Disciplinary PhD Thesis Awards - Science & Technology 2022 !

➡ Lionel Clermont est Ingénieur optique au Centre Spatial de Liège (CSL) - Université de Liège. Il est récompensé pour sa thèse, intitulée "Stray light control in space instruments: overcoming the conventional limits."

🏆 Les Prix BiR&D sont attribués en Belgique annuellement depuis 2014 par l’association des sociétés industrielles multinationales ayant des activités importantes en recherche et développement en Belgique. Quatre Prix, d’un montant de 5.000 € chacun, sont octroyés chaque année. Ils récompensent deux thèses réalisées dans le domaine des sciences technologiques et deux thèses en sciences du vivant et de la santé. Celles-ci doivent présenter une approche interdisciplinaire et un potentiel de valorisation industrielle.

👏👏👏 Le deuxième Prix de la catégorie « Science & Technology » a été attribué à Elise Vanden Elsacker, Chercheuse postdoctorale à la Newcastle University, tandis que les deux Prix de la catégorie « Life & Health Sciences » ont été décernés à Eline Lievens, Chercheuse postdoctorale à l’UGent et Bram Van Den Eeckhout, Chercheur postodoctoral à l’UGent également.


Nouvel épisode de Z-Science !

Il n'y a pas assez de femmes dans le monde de la recherche scientifique : cette réalité n'est pas neuve, même si les choses s'améliorent peu à peu, et il demeure encore beaucoup de progrès à faire pour que ce constat cesse de sonner comme une fatalité.

Diverses initiatives sont prises, au niveau local et au niveau global, dans le secteur public et dans le secteur privé. Et des synergies se mettent en place : c'est le cas du programme belge L'Oréal-UNESCO For Women in Science. 

Rencontre avec Erik Troost, Directeur de la communication corporate L'Oréal pour le BeNeLux, et Anne Rubbens, Aspirante FNRS et mathématicienne à l'Institute of Information and Communication Technologies (ICTM) de l'UCLouvain – Université catholique de Louvain.

Voir la vidéo...


Félicitations à Nick Van Gastel, lauréat du Prix Lambertine Lacroix 2022 !

➡ Nick Van Gastel est Chercheur qualifié FNRS au de Duve Institute de l'UCLouvain – Université catholique de Louvain. Il a reçu le Prix Lambertine Lacroix 2022 pour son approche innovante d’un problème cancérologique classique : la chimiorésistance.

💬 « Pour les personnes atteintes d’un cancer, la chimiorésistance est la différence entre la rémission et la guérison. » Ainsi, dans la leucémie en général, mais surtout dans la leucémie myéloïde aiguë (LMA), que Nick van Gastel étudie avec son équipe à l’Institut de Duve, « on sait que, malgré l’efficacité de la chimiothérapie, certaines cellules leucémiques survivent. Lorsque la maladie récidive – ce qui, avec la LMA, se produit dans 2 cas sur 3 –, une caractérisation génétique des cellules permet de constater que les cellules qui ont causé la rechute étaient déjà présentes dans la tumeur primaire ».

🏆 La Fondation Lambertine Lacroix a été créée en 2001 conformément aux dispositions testamentaires de Mme Jenny Dupont, nommée en hommage à sa mère. Un Prix Lambertine Lacroix est décerné tous les deux ans en Fédération Wallonie-Bruxelles, alternativement pour une recherche en cancérologie et pour une recherche sur les affections cardio-vasculaires. Le montant de celui-ci s’élève à 30.000 € ; la moitié étant attribuée à titre personnel au lauréat et l’autre moitié à son laboratoire.